CRISALID

Premier Living Lab français sur les sols

Parce que nous voulons limiter notre impact numérique sur l’Environnement, ce site a été éco-conçu, de la réflexion à la réalisation.
Sur chaque page, un badge provenant du site Website Carbon Calculator évalue la quantité de CO2 générée par vue.

Société Coopérative d’Intérêt Collectif créée en 2020, Crisalid est le premier living lab en région AURA sur la thématique des sols. 

Elle rassemble grands acteurs publics (Grenoble Alpes Métropole, Ville de Pont-de-Claix, Epfl), PME (Envisol, Solrem) et starts-up (Argaly, Arion-Idé, Fertil’Innov, Soltis, Sol&Co) autour de la problématique de la refonctionnalisation des sols. La réhabilitation des friches est optimisée avec une gestion des risques écotoxicologiques et sanitaires. 

L’objectif est dinnover mais aussi de sensibiliser les publics à des solutions plus responsables inspirées, pour la plupart, par la nature, afin de gérer le passif environnemental des sites.

Les missions de Crisalid se répartissent en 3 axes : Recherche et Développement, valorisation et mise en application des innovations, diffusion des innovations et sensibilisation auprès du grand public.

Histoire et Ambitions

L’histoire de Crisalid commence en 2014, avec le soutien du pôle de compétitivité Axelera, pour répondre au projet ID Friches lancé par la Région Rhône-Alpes. 10 ans plus tard, c’est une structure consolidée, forte de l’expertise de nombreux acteurs sur les sols ; elle intervient auprès des collectivités pour les accompagner dans la prise de décision.

En avril, l’idée : Proposition de Gaël Plassart maturée avec Axelera pour répondre au projet IDFriches, initié par la Région Rhône-Alpes

En novembre, première évocation dans les médias par Anne-Gaëlle DAZZI, co-fondatrice d’Envisol sur un plateau France3 Alpes

Lancement du projet de centre nomade, démonstrateur de solutions innovantes permettant de faciliter la reconversion des friches Choix d’implantation sur la friche Becker, ancienne usine de peintures et solvants au coeur de la ville de Pont-de-Claix, gérée par l’Epfl

Installation des modules éco-conçus par IWoodLove sur la friche Becker Inauguration

Immatriculation de la SCIC (Société Coopérative d’Intérêt Collectif) Crisalid au RCS par les membres fondateurs : Ville de Pont-de-Claix, Envisol, Epfld

Cérémonie d’entrée des nouveaux associés : Argaly, Soltis, Sol &Co, Solrem, Arion.Idé, Grenoble Alpes Métropole Premier salon (Smart City Barcelone) Subvention Région Rhône-Alpes

Entrée de Fertil’Innov Signature d’un partenariat avec l’Afpa, en temps que membre du Village 1ers projets collaboratifs : E-ADNe et iDIAG 1er projet de recherche ADEME : CANOPE : en collaboration avec 2 laboratoires CNRS et une ONG

Déménagement des modules sur la friche Allibert

Emménagement des bureaux sur GrandAlpes

Lancement du nouveau site internet éco-conçu

Pourquoi avoir créé Crisalid ?

Qu’est-ce que Crisalid ?

Crisalid est un acronyme qui signifie = Centre de Réflexion ISérois en Aménagement LIminaire Durable.

Comme l’indique l’acronyme, l’idée est de proposer un espace collaboratif permettant d’élaborer des solutions innovantes et durables pour réhabiliter les friches. L’intervention de Crisalid se situe en amont de tout projet de réaménagement de foncier.

Cette structure mixte, alliant réactivité d’entités privées, savoirs-faire académiques et connaissances terrain d’instances publiques, a été imaginée pour être nomade et se déplacer de site en site.
Crisalid est donc une plateforme nomade, elle a vocation à aller de site en site. Crisalid pourra également être déployée sur plusieurs site en simultané .

Espace d’incubation de start-up autour du sujet des sols, de recherche et développement, elle permet de mener des expérimentations « grandeur nature » mais aussi d’assurer une diffusion des innovations.

Enfin, en tant que structure engagée dans la cause environnementale, Crisalid sensibilise tous les publics par le biais d’ateliers ou de rencontres, à la nécessité de préserver les sols.

Pourquoi le sujet des sols ?

Les sols, piliers essentiels de nos écosystèmes, font face à des problématiques cruciales telles que la dégradation dûe à la pollution ou à des pratiques non durables. Ainsi, ils ne sont plus en mesure d’assurer leurs fonctions, pourtant essentielles à toute vie sur Terre : stockage du carbone, filtration et stockage de l’eau, hébergement de biodiversité, apports d’éléments nutritifs pour les végétaux et micro-organismes…planet-vie.ens.fr parle très justement de « l’épiderme vivant de notre planète »1.

Naturellement, plus la densité d’occupation humaine est importante, plus les difficultés augmentent. Les sols urbains sont donc des zones particulièrement sensibles mais aussi très convoitées, compte-tenu d’une pression foncière croissante.

La législation française, avec, en autres, la loi « Climat et Résilience » de 2021, évolue sur le modèle de l’UE, vers la préservation des sols fonctionnels, marquant une avancée majeure ; notamment avec l’ambitieux objectif du Zéro Artificialisation Nette (ZAN).

Elle définit l’artificialisation comme une altération durable des fonctions écologiques du sol, indiquant ainsi un progrès vers leur protection. La qualité agronomique, pédologique, et biologique des sols devient une préoccupation centrale, guidant les nouveaux projets d’aménagement.

Pourquoi en Auvergne-Rhône-Alpes ?

Ayant un passé industriel riche, la Région Rhône-Alpes abrite une quantité importante de friches industrielles. Consciente du potentiel de ces espaces, elle a été pionnière dans leur revalorisation, avec un premier dispositif créé en 2015 : ID Friches, qui a poussé l’émergence de Crisalid.

Logo region auvergne rhone alpes

Pourquoi un living lab ?

Qu’est-ce qu’un living lab ?

Plus qu’un simple lieu d‘expérimentation, le living lab est une approche différente de l’Innovation.

Né au début des années 2000 aux USA, ce « laboratoire vivant » a pour objectif de développer des solutions, grâce à des processus participatifs au sein desquels l’utilisateur final est complètement intégré.

Œuvrant pour le bien commun plus que dans une logique de marché, le living lab agit comme un véritable chef d’orchestre. En effet, les innovations qu’il permet de développer sont co-construites par les différents acteurs (start-up, PME, collectivités, académiques…), grâce à des données issues de terrains de jeux « grandeur nature ».

Plus question de « rester enfermé » dans les processus habituels, le living lab va sur le terrain et mobilise ceux qui seront les utilisateurs de ses innovations, afin de créer des solutions durables, viables et pérennes.

schéma living lab

CRISALID : premier living lab Rhône-Alpin autour de la thématique des sols

Crisalid est donc bien le premier living lab Rhône-Alpin qui travaille autour de la question des sols anthropisés (qui ont subi l’activité humaine), de leur réhabilitation et de leur refonctionnalisation.

Ses fondateurs ont fait le choix de faire appel à l’intelligence collective pour faire avancer le domaine de la requalification des friches, grâce à l’action conjointe d’acteurs d’horizons très différents : collectivités, starts-up, PME, laboratoires académiques…

Crisalid
Acteurs de Crisalid
Activités de Crisalid
Actualités de Crisalid
Contacter Crisalid